Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Éditorial

Le LIEN veille, vous défend et ne baisse pas la garde

Le LIEN est une association de défense des intérêts des patients. Notre association a reçu une agrément national pour porter votre parole et vous représenter devant l’administration et dans ses différentes instances.
https://lelien.france-assos-sante.org/
Notre cœur d’activité est de vous aider à faire respecter vos droits partout, dans les établissements de santé publics et privés, en établissement pour personnes âgées ou en soins de ville ( cabinets médicaux, infirmiers, dentaires, centres de radiologie, de biologie …) et de vous accompagner dans vos démarches pour vous faire entendre, adresser une réclamation, déclarer un accident médical accéder à votre dossier ou demander une indemnisation cas de dommage de soins.

Nos recommandations pour réduire les risques de complications médicales évitables :
D’abord, ouvrez l’œil et si vous remarquez une anomalie qui vous concerne, soit un acte soit un écrit inadapté, soit un défaut de surveillance,,ouvrez la !
Insistez si besoin pour demander la correction d’une fausse information, faire inscrire dans votre dossier une information que vous estimez capitale ( allergies, traitements antérieurs, risques connus) toujours avec politesse mais ne lâchez pas avant d’avoir obtenu une réponse qui vous parait cohérente. Cela peut vous sauver la vie.

Osez parler avec votre médecin et osez dialoguer pour être sûr(e) que le traitement, l’examen ou l’intervention sont bien nécessaires.
Exigez toujours une information sur les effets indésirables de tel ou tel examen ou traitement. Pesez le pour et le contre, et exprimez votre préférence.

Et surtout n’hésitez pas en cas de doute, à demander un deuxième avis médical, surtout s’il s’agit d’un diagnostic grave ou d’un traitement lourd.
nous contacter :
Adresse : 45, rue Carnot 92100 Boulogne-Billancourt
Tél. : 06 75 86 10 12
Contact : reseausante@hotmail.fr

Notre mission est d’abord celle de soutenir les personnes qui s’estiment victimes d’une erreur médicale.
Environ 60 000 personnes décèdent chaque année en France d’erreurs médicales, d’effets indésirables de traitements médicaux ou d’infection nosocomiale . Ce fléau pourrait être la 3e cause de décès dans les pays dits développés. Aidez nous à lutter pour la sécurité des patients et adhérez au LIEN.
Vous pouvez obtenir une indemnisation par voie amiable directe en négociant une indemnisation avec l’établissement ou le professionnel, assuré pour les dommages de soin dont il serait responsable.
Vous pouvez aussi demander une indemnisation des préjudices de soin selon une procédure amiable et gratuit devant la commission régionale d’indemnisation des accidents médicaux, la CCI.
Attention, pour faire une demande d’indemnisation en CCI, vous pouvez le faire seul, cependant de nombreuses victimes qui engagent seules leur procédure ou avec leurs proches, ont la déception de voir leur dossier non recevable. Nous ne pouvons que vous recommander de vous faire aider par des spécialistes, car si votre dossier est estimé non recevable par la CCI, la procédure étant amiable, les appels pour rejet du dossier par la commission ne sont pas possibles ; il ne vous restera plus que la voie contentieuse devant un tribunal.
L’accompagnement par l’association Le LIEN pour optimiser la préparation et présentation du dossier devant une commission régionale amiable d’indemnisation est gratuit pour tout adhérent. En cas de besoin une étude de dossier peut - être réalisée par un médecin conseil de victimes agréé par notre association.
S’il s’agit d’aller devant un tribunal, l’association peut vous aider à choisir un avocat spécialisé dans l’indemnisation des accidents médicaux.
et n’oubliez pas que si vous avez souscrit un contrat de protection juridique, ce contrat peut couvrir tout ou partie de vos frais d’accompagnement à l’expertise, devant la CCI ou devant un tribunal, par un avocat ou un médecin conseil de victime, spécialiste du dommage corporel.

Prévenir les infections associées aux soins en médecine et soins de ville

La prévention du risque infectieux associé aux soins s’applique tout au long du parcours de santé des patients, que ce soit en établissement de santé ou médico-social et en structure « de ville » c’est à dire chez un médecin traitant, un dentiste, un cabinet de radiologie, un laboratoire d’analyses médicales ou chez une infirmière, un kiné etc
Auprès des professionnels, le LIEN a participé à la rédaction d’une charte conçue à destination de l’ensemble des professionnels de santé de ville, qu’ils soient prescripteurs d’antibiotiques ou non. Cet outil, pragmatique, a été réalisé par un groupe de travail sous le pilotage de la direction générale de la santé (DGS) et de la direction générale de l’offre de soins (DGOS).

Personnalisable et imprimable, elle peut – sur la base du volontariat – être affichée dans le lieu d’exercice ou être distribuée aux patients s’ils le désirent. Ainsi, la charte contribuera à l’analyse des pratiques et à la valorisation de l’engagement des professionnels au regard des patients.

Elle repose sur la mise en œuvre des précautions standard d’hygiène et le respect de bonnes pratiques de soins définies au sein de référentiels.
Demandez aux professionnels qui vous prennent en charge en ville, de bien vouloir la signer et l’afficher dans leur cabinet. allez y ! courage, votre sécurité dépend aussi de la bonne hygiène des mains de ceux qui vous soignent

https://solidarites-sante.gouv.fr/s…

Violences faites aux femmes au sein du couple

Comment les repérer, évaluer et agir
les fiches pratiques de la HAS

https://www.has-sante.fr/jcms/p_310…

https://www.has-sante.fr/upload/doc…

Accidents médicaux, l’OMS s’inquiète

le 17 septembre 2019, l’OMS lance une campagne mondiale pour améliorer la sécurité patient
Depuis 12 ans, le LIEN organise des journées pour tirer la sonnette d’alarme sur ce que l’on peut appeler un fléau de santé publique. Environ 60 000 personnes décèdent en France d’erreurs médicales dont la plus grande partie sont évitables.

3 chiffres :
1 - Pour l’OMS 4 patients sur 10 subissent des préjudices dans les structures de soins de santé primaires ou ambulatoires ; jusqu’à 80% de ces cas peuvent être évités !
Patients OUVREZ- LA ! si vous voyez qu’une erreur va être commise. Certaines ne sont pas rattrapables. Osez parler, interroger, et protester avant qu’il ne soit trop tard.
Et si cela vous parait nécessaire, changez d’hôpital ou de médecin.

2 - 134 millions d’événements indésirables se produisent chaque année à cause de soins à risque dans les hôpitaux des pays à revenu faible ou intermédiaire, entraînant 2,6 millions de décès par an.
Sachez qu’une erreur médicale s’appelle en France « un événement indésirable » !
( existe t l des erreurs médicales désirées ?)
N’hésitez pas et Signalez les complications médicales que vous subissez sur le site :
https://signalement.social-sante.go…
Vos signalements peuvent faire diminuer les erreurs médicales ; près de 80 % sont évitables

3 - 15% des dépenses hospitalières peuvent être imputées au traitement des problèmes de sécurité des patients dans les pays de l’OCDE ; cela fait plusieurs milliards d’euros pour la France !
C’est l’OMS qui le dit.

en savoir plus :
https://www.who.int/fr/campaigns/wo…

https://www.who.int/fr/news-room/de…

Articles précédents

Mots-clés