Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > COVID-19 : Se préparer au niveau 3 de la progression de la maladie

Article

COVID-19 : Se préparer au niveau 3 de la progression de la maladie

6 mars

Malgré force de médecins en service commandé sur les plateaux de télévision pour rassurer les français depuis un mois, il est évident que nous sommes en épidémie, elle frappe au cœur même de nos institutions.
Ces médecins qui nous rassurent, disent que nous sommes déjà en niveau 3, que des mesures seront généralisées très prochainement et que nous serions prêts « on a eu le temps de se préparer » entendait-on hier encore sur un plateau de TV ; cependant une affirmation ne fait pas une réalité. La crise des solutions hydro alcooliques et celle des masques démontrent que nous devons nous adapter.

Les fondamentaux de la prévention :
D’abord se laver les mains.
Quant aux solutions hydro alcooliques, l’autorisation a enfin été donnée aux pharmacies de fabrique des solutions eux-mêmes.

Un masque ? en pharmacie, ils sont réservés aux personnes avec ordonnance de prescription .

Visionner ce documentaire, à 1 heure 50 minutes et 17 secondes, le Pr Eric Caumes, infectiologue donne son avis sur cette question.
https://www.france.tv/france-2/coro…

ATTENTION / Les masques « amateurs’ » que l’on peut faire en tissu ne sont pas constitués des mêmes matières que les masques réglementaires et ne peuvent filtrer un virus de très petite taille comme le coronavirus en circulation, qui peut s’infiltrer ou traverser la matière ;
Plutôt que rien, si vous faites un masque vous mêmes, ce n’est pas inutile mais pensez qu’il ne remplace pas la même fonction qu’un masque « officiel » ; il vous rappelle que l’on doit éviter absolument de porter les mains à la bouche et au visage sans les avoir lavées ou désinfectées auparavant et être sûr de leur propreté.
et rappelons que si vous avez une personne malade dans votre entourage, des masques réglementaires seront délivrés sur ordonnance.

Le stade 3 est là ! il va être déclaré d’un jour à l’autre ; tous les messages du gouvernement nous y préparent. Nous avons à peu près 8 jours de décalage avec l’Italie sur l’évolution épidémique qui se déplace de la Chine à l’Atlantique peu à peu depuis 1 mois ½. L’Italie s’est déclarée en stade 3 lorsque 3000 personnes contaminées ont été recensées.
Ce niveau 3 permettra d’organiser une distanciation sociale plus efficace avec des mesures plus extrêmes, comme limiter les déplacements, les transports, les rassemblements, un grand nombre d’établissements d’enseignements seront fermés.
Nul ne peut pas dire combien de temps cela va durer, le président a été flou sur cette question, on ne saurait le lui reprocher, personne ne sait encore ce qui va se passer ; il faut gérer l’incertitude au mieux.
Ces mesures doivent limiter la progression de l’épidémie et protéger d’un pic épidémique trop violent. Nous invitons tous nos lecteurs à bien respecter ce qui sera prescrit dès que le niveau 3 sera généralisé à toute la France.
Nous aurons à nous adapter.
Dans les hôpitaux, il y aura une priorisation pour les hospitalisations, elles seront réservées aux patients avec certains signes de gravité
Les familles doivent déjà se préparer à la fermeture d’un grand nombre d’écoles et voir comment s’organiser pour leurs enfants ; ce ne sera pas un arrêt total des enseignements, il y aura certainement une forme d’organisation des enseignements par Internet ou autre moyen.
Et les universités fonctionneront autrement qu’en présentiel.
Dans les services publics, le souci de l’Etat sera d’assurer la continuité du service public, et d’anticiper des fonctionnements en mode dégradé, c’est-à-dire avec moins de moyens humains.
Dans les entreprises touchées, tout le monde rentrera chez soi quelques jours et le travail à distance sera organisé pour ceux qui le peuvent
Dans les espaces fermés, dès le premier cas, la réponse mécanique est le confinement et la fermeture de l’espace le temps de reprendre le contrôle.

Rappel sur les symptômes de corona :
• nez qui coule doit vous alerter
• gorge irritée
• mal de crâne
• fièvre
• toux
• sensation générale de malaise
• plus rarement nausées, vomissements et diarrhées

Evolution : complications respiratoires possibles, telles que la pneumonie ou la bronchite, plus fréquemment chez les personnes atteintes d’une maladie cardiopulmonaire, et les personnes dont le système immunitaire est affaibli, les nourrissons et les personnes âgées.
Complications possibles aussi en cas de maladie chronique affectant des fonctions vitales.

Transmissions  :
Les coronavirus humains courants se propagent généralement d’une personne infectée à d’autres par l’air en toussant et en éternuant, et par les mains souillées que l’on va porter au visage.
Une ministre disait que le virus ne se projette pas à plus d’un mètre, c’est exact en général, c’est faux en cas d’éternuement, car en ce cas, sans protection, il peut se projeter à 3 mètres.

Quelques précautions essentielles sont de :
• se laver souvent les mains à l’eau et au savon pendant au moins 20 secondes et utiliser des solutions hydro alcooliques
• éviter de toucher vos yeux, votre nez ou votre bouche avec des mains non lavées
• éviter les contacts étroits sans protection avec les personnes malades
• Protéger les autres quand vous êtes malade ( masques et ne pas sortir si possible ou avec un masque) et rester à la maison jusqu’à la fin des symptômes si possible
• éviter les contacts étroits avec toute personne
• se couvrir la bouche et le nez en toussant ou en éternuant
• nettoyer et désinfecter les objets et les surfaces chez soi à chaque visite étrangère
• mettre de quoi se désinfecter les mains juste à la porte d’entrée , premier geste après avoir fermé la porte et nettoyer la poignée de porte
• Eviter de toucher un objet ou une surface et se toucher la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains
• Penser à la monnaie, éviter de payer en espèces ou utiliser aussitôt des SHA

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés