Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > COVID-19, du stade 2 au stade 3

Article

COVID-19, du stade 2 au stade 3

7 mars

Vendredi 6 mars
Edouard Philippe a fait le point
La mobilisation va se poursuivre durant plusieurs semaines, plusieurs mois.
Nous sommes toujours au stade 2 au niveau national , ce qui signifie que le virus est présent, il circule mais n’est pas présent sur tout le territoire.
« Nous voulons tout faire pour ralentir sa circulation et ainsi freiner l’arrivée d’une épidémie. Cette stratégie est incontestable, dans de très nombreux départements nous arrivons à freiner l’évolution du virus. »
Le Premier ministre annonce l’entrée en vigueur de nouvelles mesures pour renforcer, les mesures du stade 2 dans les zones les plus atteintes comme l’Oise et le Haut-Rhin ; ce stade 2 renforcé repose sur la limitation des contacts avec la fermeture à compter de lundi matin des crèches, maternelles, collèges et lycées pour quinze jours. et la limitation des rassemblements.
Les élèves bénéficieront pour toute la période durant laquelle cette consigne sera appliquée de la continuité pédagogique. Une continuité pédagogique sera mise en place pour maintenir un contact régulier entre l’élève et ses professeurs. A cette fin, le directeur d’école ou le chef d’établissement s’assurera, notamment en prenant appui sur les réseaux existants (espaces numériques de travail, messageries électroniques ou outils similaires propres dans les établissements privés), que l’élève a accès aux supports de cours et qu’il est en mesure de réaliser les devoirs ou exercices requis pour ses apprentissages.
Les personnes fragiles (infections de longues durées, leur âge) sont invitées à rester à leur domicile.
Interdiction de tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 50 personnes en milieu clos.
L’activité normale des commerces, entreprises, restaurants et bars n’est pas concernée par cette interdiction.
Les cérémonies familiales de mariage et obsèques peuvent se tenir en veillant à en limiter le nombre de participants.
De même les transports publics ne sont pas concernés par cette interdiction.

Sur le plan de la prise en charge des patients infectés par le coronavirus, les établissements de santé du territoire ont été mis en alerte afin d’assurer la prise en charge hospitalière de l’ensemble des patients adressés après appel au centre 15.

Les établissements sont prêts à recevoir les patients et à réorganiser les prises en charge programmées pour prioriser les cas graves. Le suivi des capacités en lits est effectué 2 fois par jour.
Les équipes des SAMU , en forte tension, se sont organisées pour répondre aux appels, avec la mise en place d’une solidarité entre SAMU et l’intervention de professionnels des hôpitaux en renfort.
En concertation avec les représentants de la médecine générale, les procédures de prise en charge à domicile sont en cours de validation et permettront de garantir la protection des professionnels de santé et de leurs patients.
Des masques chirurgicaux sont en cours de livraison et seront répartis vers les professionnels de ville en tout début de semaine prochaine. Des échanges sont engagés entre les professionnels libéraux et le centre 15 afin de garantir une bonne articulation des interventions.
Restriction du droit de visite aux patients et personnes hébergées dans les établissements de santé publics et privés et dans les établissements sociaux et médico-sociaux, hébergeant des personnes âgées ou handicapées.
Les Ehpad mettent en œuvre les mesures nécessaires afin de protéger leurs résidents, qui constituent des personnes fragiles face au coronavirus.

Il rappelle que les mesures du stade 3 seront déclenchées quand cela sera nécessaire. « Ce stade correspond seulement à une circulation active sur l’ensemble du territoire. C’est inexorable. Notre système de santé a les moyens d’y faire face. »

Pour mémoire l’Italie a déclenché l’entrée dans le stade 3, lorsque le nombre de personnes atteintes a dépassé le chiffre de 3000.

https://www.gouvernement.fr/sites/d…

Au stade 3, tous les secteurs de soin sont mobilisés, avec le développement « d’une filière en ambulatoire avec maintien à domicile des patients peu grave tant que leur état clinique le permet », à l’inverse de la phase 2, où tous les patients sont suivis dans des établissements hospitaliers.
De même, l’ensemble des professionnels de santé libéraux sont mobilisables pour soigner les personnes contaminées.
« Tout le système sera sous tension, l’hôpital mais aussi la médecine de ville, les établissements comme le vôtre, et donc il faudra trouver pendant plusieurs semaines, avec beaucoup de résilience, des modes de fonctionnement pour passer cette épidémie », a annoncé Emmanuel Macron.
Quelques mesures :
Suspension des transports en commun
« suspension éventuelle de certains transports en commun »,
« fermetures des crèches et établissements d’enseignement » (à l’échelle territoriale, voire nationale)
« restriction des grands rassemblements et des activités collectives ».

actions pour éviter des pénuries :
« Surveillance des prix et de la disponibilité des produits » et maintien d’un « approvisionnement alimentaire et produits de première nécessité ».
Les entreprises : télétravail quand cela est possible,

Les mesures du stade 3 ne seront pas prises automatiquement et de la même façon partout dans le pays. Elles peuvent être progressives, décidées au cas par cas, selon la progression du virus afin de maintenir le fonctionnement du pays.

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés