Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > Antiorésistance : question posée au Sénat à Mme la ministre

Article

Antiorésistance : question posée au Sénat à Mme la ministre

20 juillet

La sénatrice Françoise Ferat relance la campagne pour la lutte contre l’antibiorésistance, campagne lancée par l’association de ACdeBMR dont le LIEN est membre co-fondateur
cf. question Sénat du 18/07/2019 - page 3816

Mme Françoise Férat attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la lutte contre l’antibiorésistance.
Le développement de l’antibiorésistance découle directement d’une utilisation trop longtemps déraisonnée d’antibiotiques en santé humaine et animale, qui génère au fil du temps une augmentation des résistances bactériennes, rendant les antibiotiques inopérants. De plus, ces bactéries multirésistantes se retrouvent également dans la nature, étant par exemple propagées dans les rivières par les eaux usées des hôpitaux, ce qui en fait un problème environnemental global.
L’usage non maîtrisé des antibiotiques contribue ainsi à la diffusion de bactéries résistantes : cette résistance aux antibiotiques devient aujourd’hui un enjeu de santé publique et de développement durable majeur. En effet, pour un nombre croissant d’infections (pneumonie, tuberculose, septicémie, gonorrhée, maladies d’origine alimentaire), le traitement devient plus difficile, voire parfois impossible, du fait de la perte d’efficacité des antibiotiques.
Ainsi, chaque année en France, 12 500 personnes meurent directement des suites d’une infection provoquée par une bactérie multi-résistante, ce qui est plus de 3 fois supérieur au nombre de décès provoqués par des accidents de la route ! Pourtant, malgré ce chiffre inquiétant, et les nombreuses actions entreprises pour enrayer ce phénomène, la menace continue de peser sur l’ensemble de la collectivité. Le risque est d’entrer bientôt dans une ère post-antibiotique dans laquelle des infections courantes seront à nouveau mortelles.
En 2018, l’association « alliance contre le développement des bactéries multi-résistantes » (ACdeBMR) a développé des recommandations dans son mode d’emploi sur les politiques de lutte contre l’antibiorésistance. Ces recommandations s’adressent à tous, pouvoirs publics, professionnels de santé, et société civile, et visent à enrayer le phénomène d’antibiorésistance grâce à un effort général. Elles ont été présentées à l’Assemblée nationale en novembre 2018 à l’occasion de la semaine mondiale de l’antibiorésistance. Elle souhaite remobiliser l’engagement de tous autour de cet enjeu de santé publique
Elle lui demande quelles sont les intentions du Gouvernement sur cette campagne de mobilisation et sur l’antibiorésistance de manière générale.

https://www.senat.fr/questions/base…

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés