Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > COVID-19 - Isolement ou non ? un choix difficile

Article

COVID-19 - Isolement ou non ? un choix difficile

10 mars

« Il n’y a plus de temps à perdre », a déclaré le premier ministre italien, Giuseppe Conte, hier , le 9 mars. L’Italie, avec 463 morts, et des dizaines à venir qui sont encore en réanimation, s’inquiète.

Par un décret pris dans la soirée, ce pays a décidé d’ étendre à tout le territoire les mesures exceptionnelles de confinement qui s’appliquaient déjà depuis dimanche aux millions d’Italiens du Nord . Ces restrictions sont valables jusqu’au 3 avril.
Notre ministre hier soir sur BFM TV ne se disait pas près au confinement de la France entière, ; cependant tout dépendra de l’évolution a t-il dit.

Si nous devions voir une flambée épidémique aussi mortelle qu’en Italie, très certainement nous irons vers une mesure de distanciation sociale plus contraignante que les recommandations actuelles en France.

C’est pourquoi, des experts internationaux recommandent de prévoir 15 jours de provisions en nourriture et en produits d’hygiène, pas plus, pas moins ; ce n’est pas du tout une question de risques de pénuries de denrées, c’est juste pour qu’en cas de confinement de quelques jours, chacun évite d’avoir besoin de s’approvisionner en nourriture, eau ou médicaments.

A défaut de confinement généralisé, en cette période montée épidémique, où nos hôpitaux risque la saturation dans quelques jours, au delà d’un grand respect des précautions en hygiène, il parait sage pour toutes les personnes exposées notamment les personnes immunodéprimées ou atteintes d’une affection chronique quel que soit l’âge ( en particulier respiratoire, circulatoire rénale, diabétique …) ou âgée de plus de 70 ans, de limiter les sorties inutiles et lieux de rencontres à plusieurs personnes, comme nous l’avons déjà recommandé, du moins tant que nous ne disposerons pas de masques.

Et pour les plus jeunes encore au travail et exposés par une pathologie chronique, il serait sage pour eux de prévoir de rapidement avec leur employeur, quelles sont les possibilités de télétravail.

Claude Rambaud

Galerie d'images

Tous les articles

Mots-clés