Adhérez au Lien

45, rue Carnot - 92100 Boulogne Billancourt
06 75 86 10 12

Vous êtes ici : Accueil > Articles > COVID-19 : Se protéger au quotidien , ce que chacun peut faire et (...)

Article

COVID-19 : Se protéger au quotidien , ce que chacun peut faire et appliquer

10 mai

Se protéger au quotidien : conseils pratiques du LIEN

Les masques :
Il existe plusieurs types de masques qui ont des objectifs différents :
- les masques chirurgicaux, aussi appelés médicaux sont en polypropylène : ils servent à éviter que le porteur projette des gouttelettes (et du virus) vers l’extérieur , ils protègent aussi celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis
- les masques dits « alternatifs » sont en tissu et fabriqués artisanalement, ont le même objectif que les précédents mais leur pouvoir de filtration est inférieur à celui des masques chirurgicaux
- les masques FFP2 protègent le porteur contre l’inhalation de gouttelettes et des particules (plus petites) en suspension dans l’air par filtration et donc servent à protéger la personne qui les porte, ils sont donc réservés au personnel soignant qui sont en contact avec des patients covid positif.

Dans les transports à partir du 11 mai ce sont les masques alternatifs qui seront exigés (ou les masques chirurgicaux/médicaux pour ceux qui ont pu s’en procurer).

Comment mettre un masque ?
Se laver les mains ou effectuer une friction avec du gel hydroalcoolique avant de mettre le masque,
tenir le masque au niveau des élastiques, passer un élastique derrière une oreille puis derrière l’autre oreille , puis ajuster le haut sur le nez et le bas sous le menton, le masque doit recouvrir le nez et le menton.

Comment enlever un masque ?
Le devant de votre masque doit toujours être considéré comme potentiellement contaminé. Vous devez enlever le masque sans toucher sa partie avant et le jeter. Après avoir enlevé le masque, Se laver les mains à l’eau et au savon ou effectuer une friction avec du gel hydroalcoolique.

Un masque alternatif en tissu peut être utilisé plusieurs fois après avoir été lavé

Ce qu’il ne faut pas faire :
Réutiliser plusieurs fois un masque chirurgical/médical ? non, il est à usage unique et doit être jeté après utilisation dans une poubelle.

Hygiène des mains :
En période d’épidémie se laver les mains régulièrement permet d’éviter la propagation et la transmission du virus. Le risque de contamination est accru lorsque l’on prend les transports en commun ou au travail, dans des lieux publics.

Le coronavirus est entouré d’une couronne lipidique (« corona » signifie « couronne »). Le savon détruit l’enveloppe lipidique du virus.

Ce qu’il faut faire :
Il faut privilégier le lavage des mains à l’eau et au savon lorsqu’un point d’eau potable est disponible. Il doit être réalisé avec un savon liquide, en respectant un temps de lavage minimum de trente secondes. Il est nécessaire de bien rincer et sécher les mains avec des essuie mains ou serviettes propres.

L’ANSM, agence nationale des médicaments et des produits de santé , rappelle que le lavage ou la désinfection des mains est nécessaire plusieurs fois par jour après avoir été en contact avec des surfaces ou des objets potentiellement contaminés par une ou des personnes atteintes ou susceptibles d’être atteintes par le coronavirus.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Fermer le robinet avec vos mains une fois le lavage terminé, vous vous re-contaminez.

Ce qu’il faut faire : si vous n’avez pas de moyen de vous laver les mains au savon et à l’eau, pensez au gel main antibactérien, aussi appelé gel hydroalcoolique.
Il possède des effets bactéricides, virucides et fongicides, mais ne nettoie pas les saletés.
Ce geste doit respecter la norme NF EN 14476 cette information doit figurer sur l’étiquetage.
Ces produits à séchage rapide, contiennent de l’alcool (au moins 60%), un émollient, et parfois un antiseptique.
Ils s’appliquent par friction sans rinçage sur des mains sèches et d’apparence propres c’est à dire sans souillure visible.
Les avantages des solutions hydroalcooliques :
- accessible n’importe où
-rapide : la durée de la friction est de 10 à 20 secondes contre 40 à 80 secondes pour le lavage.
- bien tolérées : n’abime pas les mains grâce à l’émollient

Appliquer une dose dans la paume de la main et étaler la solution sur toute la surface des mains, sans oublier une zone jusqu’à évaporation du produit antiseptique (mains sèches) et pénétration de l’émollient (mains non collantes) et en suivant les étapes suivantes :
• Paumes contre paumes
• Paumes contre dos de la main
• Espaces interdigitaux, ongles
• Pouces, poignets, bord cubital

Ce qu’il faut faire :
Pour être efficace, le gel hydroalcoolique doit être utilisé directement sur des mains sèches et non-souillées. Il est important de respecter un temps de friction d’au moins trente secondes jusqu’à l’obtention de mains sèches.

Ce qu’il ne faut pas faire :
Le gel ne doit pas être appliqué sur des mains mouillées, car le produit est dilué et les virus vont survivre.

l’OMS a publié 2 vidéo d’instructions qui permettent de mieux visualiser la marche à suivre :
Lavage des mains : WHO : How to handwash ? With soap and water
https://www.google.fr/search?source…

WHO : How to handrub ? With alcohol-based formulation
https://www.google.fr/search?source…

Les gants :
Le port de gants n’est pas recommandé par l’OMS, qui précise : « le fait de se laver les mains régulièrement protège mieux contre la COVID-19 que le port de gants en caoutchouc. Le virus peut se trouver sur les gants et il y a un risque de contamination si vous vous touchez le visage avec les gants ».

Le port de gants ne fait pas parti des gestes barrières recommandés par le Haut Conseil de Sante Publique qui définit l’hygiène des mains comme la mesure d’hygiène la plus efficace pour prévenir la transmissions croisés des virus comme le SARS-CoV-2 ( dernier avis daté de 24 avril « Préconisations pour la population générale »).

Pour information :
- ne pas les réutiliser plusieurs fois : ils sont à usage unique
- ne pas frictionner les mains gantées avec du gel hydroalcoolique : l’efficacité est validée sur la peau et non sur les gants cela risque même d’altérer l’intégrité du gant
- Attention,lors du retrait des gants le risque de contamination des mains est important.

La désinfection des surfaces :
Le coronavirus se transmet par inhalation du virus sous forme de gouttelettes émises par la toux et les éternuements, la parole, ainsi que par contact avec un proche infecté mais ou par contact de la main avec des objets ou surfaces contaminées, que l’on porte ensuite à sa bouche, son nez ou ses yeux.

Ce qu’il faut faire :
Il faut surtout nettoyer les endroits que l’on est susceptible de toucher plusieurs fois et/ou dès que l’on rentre chez soi, juste avant de se laver les mains.
Il faut surtout nettoyer les endroits que l’on est susceptible de toucher souvent, lorsque l’on rentre de l’extérieur, qui peuvent être touchés par d’autres personnes.

Par exemple :
• les interrupteurs
• les poignées de porte y compris celle du réfrigérateur
• le robinet
• le bouton des toilettes
• les clés
• les rampes d’escaliers
et aussi les claviers, souris, télécommandes et téléphones filaires partagés

Quel produit utiliser ?
Les nettoyants/détergents ménagers habituels et si besoin, pour désinfecter :
● l’Académie nationale de Médecine recommande des lingettes imprégnées d’alcool à 70% minimum ou d’eau de javel diluée (un volume d’eau de Javel pour neuf volumes d’eau) .
● l’alcool à brûler ménager

Concernant les téléphones portables, télécommandes, claviers et souris d’ordinateur, peuvent être désinfectés avec des lingettes imprégnées d’alcool à 70% (ne pas utiliser de solution hydro-alcoolique ni d’eau de javel).

Ce qu’il ne faut jamais faire :
• diluer l’eau de javel dans de l’eau chaude : non seulement elle perdrait de son efficacité mais une réaction chimique pourrait provoquer la formation de dérivés de chlore très toxiques pour la peau, les muqueuses, les bronches ou les yeux

• mélanger l’eau de Javel avec tout autre produit : le mélange peut créer des gaz irritants et toxiques pour les voies respiratoires et les yeux. L’urine est aussi un acide : attention donc si vous versez de l’eau de Javel dans vos toilettes, vérifiez qu’il n’y a pas de traces d’urine avant de verser.
Même précaution à prendre avec les détartrants de WC : ne pas les mélanger à de l’eau de Javel.

Les gestes à adopter quand on fait ses courses :
Se laver les mains avant de sortir
Respecter la distance sociale préconisée : rester à 1 mètre minimum avec les gens qui nous entourent
Porter un masque, à défaut ne pas se toucher le visage lorsque l’on fait ses courses
Se laver soigneusement les mains en rentrant à la maison
Pour les produits frais, retirer les suremballages (cartons,…) quand cela est possible,
Se laver les mains soigneusement après avoir rangé les courses

Durée de vie du virus : sur carton 24 heures, sur plastique 3 jours.
Lorsqu’il n’est pas utile de déballer tout de suite car l’sage en sera postérieur, attendre pour utiliser ; en déballant on touche le produit et on peut le contaminer si son emballage l’était.

Par Anita Harel, microbiologiste, membre du LIEN.

Claude Rambaud

Tous les articles

Mots-clés